L’île du Cap Breton au Canada : traversez les villages de pêcheurs !

Il est vrai que de nombreuses villes magnifiques se trouvent au Canada. Chacune de ces villes possède leur spécificité comme le Québec et ses agréables couleurs ; Montréal et ses fabuleux palaces. Mais saviez-vous qu’il existe aussi une grande île fantastique dans la province d’à côté ? Elle s’appelle « L’île du Cap-Breton ». En 2009, cette dernière faisait partie des meilleurs endroits visités au monde. Qu’est-ce qui rend cette île si spéciale ?

L’île du Cap-Breton : Localisation

C’est une grande île qui se situe dans l’océan Atlantique sur la côte de l’Amérique du Nord. Appelée autrefois « île Royale », elle se trouve dans la province canadienne de la Nouvelle-Ecosse. Située à l’entrée du golf du Saint-Laurent, elle possède une population comptant plus de 90.000 habitants. Sa ville principale est Sydney, connue pour ses grandes industries et ses commerces de charbon.

Il est possible de visiter l’île du Cap Breton au Canada en vélo. En effet, elle possède également les routes les plus célèbres de l’Amérique du Nord, appelé la piste Cabot. C’est un circuit routier pittoresque autour de l’île.

Que visiter sur cette île ?

L’île du Cap-Breton est réputée pour ces patrimoines préhistoriques. Si vous êtes fan de sport, vous pouvez faire du cyclisme. Vous allez apprécier le parcours de la fameuse piste Cabot de l’île du Cap Breton au Canada en vélo. En suivant cette route, ne ratez pas la visite du parc national des Hautes-Terres du Cap-Breton et ses merveilleuses falaises. Maintenant, appréciez le son marquant l’île. Certes, la musique traditionnelle « Fiddle » d’origine écossaise est au rendez-vous. Vous pouvez l’entendre sur place dans le sentier Ceilidh. Il y a aussi la forteresse de Louis Bourg qui est un port fortifié français datant du XVIIIe siècle et idéal pour les accros aux histoires. Encore, ne tardez pas à visiter le musée de Marconi et découvrez le premier signal radio transatlantique.

Pourquoi dit-on que c’est un village des pêcheurs ?

En fait, historiquement parlant, ce sont des pêcheurs basques du XVe siècle qui ont découvert l’île. Il y avait Jean CABOT et Jacques CARTIER. Ces deux hommes l’avaient repéré et avaient dévoilé son existence. Après une succession des colonisateurs, le Cap-Breton était largement occupé par les loyalistes qui autorisaient à leur tour l’entrée des Acadiens. Pour vivre, ces derniers pratiquaient la pêche et l’agriculture. Après un peu d’essor suivi du déclin économique, le domaine de la pêche s’est industrialisé depuis 1987. Mais au fil du temps, d’autres activités s’y sont introduites et des patrimoines culturels dont on a cité ci-dessus demeuraient. A cela s’ajoute la façon de découvrir ces richesses sur l’île du Cap Breton au Canada en vélo.